Première nuit un peu agitée car Baptistine doit se lever chaque nuit pour aller aux toilettes -petite vessie oblige- et pour la discrétion c’était sans compter sur les compagnons à quatre pattes de nos hôtes qui ont bruyamment accompagné son trajet, les chiens de toute la vallée n’ont pas manqué de répondre à leur appel. On se serait cru dans un épisode de La Belle et le Clochard !

Nous attaquons notre journée découverte, on visite Houaïlou c’est-à-dire quelques habitations, une mairie, un tout nouveau marché couvert pas encore inauguré, deux quincailleries, trois dépanneurs…  Marco n’a pas pu résister, il a fait le plein de Barilla. Allez comprendre elles étaient bien moins chères que la production locale de pâtes et que les Panzani (une fortune en Nouvelle-Calédonie). Pas grave c’est le big boss qui gère le rangement dans le coffre pour le retour !

On remonte ensuite vers le Nord et le village de Ponérihouen  (je ne sais toujours pas bien le prononcer !) Très joli mais assez sommaire aussi. Il faut bien le dire la côte est, et surtout ce coin souffre d’une mauvaise image auprès des touristes. Les bords de mers sont essentiellement composés de sable noir et de platiers. Amateur de snorkeling , ce n’est pas ici que vous trouverez votre bonheur, par contre il y a de très beaux spots de plongée un peu plus au large et autour de Poindimié. Nous, ce qui nous enchante ce sont les paysages entre bord de mer et montagne.

DSC02977

DSC02981

DSC02982

DSC02991

La région vit essentiellement des exploitations minières. Nous nous sommes aventurés sur une de ces zones. C’est impressionnant.

DSC02969

Bon la voiture est rouge de poussière !

C’est l’occasion de tester un autre joli coin pique-nique au bord de la rivière et de la mangrove. De toutes petites aiguillettes viennent partager notre repas. Le pêcheur de la famille emmêle son fil dans la broussaille, et un leurre de perdu un !

DSC02958

DSC02959

DSC02960

DSC02965

Opération eau de coco fraîche à boire, zut on a oublié les pailles !

DSC02953

DSC02954

On rentre doucement au camping, c’est l’occasion de compter le nombre de voitures brulées sur le bas-côté de la route ou dans les fossées ou même celles plantées dans un arbre. Pour l’année 2016, 65 voitures brulées pour la région dont les deux tiers sont des véhicules volées, la jeunesse désoeuvrée a de drôles d’occupations sur le territoire. Dommage !

DSC02952On termine notre soirée de manière moins lugubre avec un repas en table d'hôte, au menu christophine ou chouchoute farcie, bec de cane en papillote, patate douce et salade de chou, un régal! C'est l'occasion de discuter avec nos hôtes, ils sont en pleine coutume de mariage pour une nièce. Ils tentent de nous expliquer les différentes traditions liées à la Coutume, ce sera l'occasion pour moi de faire bientôt un post sur ce sujet.

Notre deuxième jour à Houaïlou s'achève déjà.