Amis lecteurs, les vacances étant enfin là, il était temps pour nous d’aller découvrir un peu plus ce superbe caillou qui nous accueille ! Destination la côte est et plus précisément le petit village de Houaïlou chez Christelle qui tient depuis peu avec son mari, un camping et propose également gîte et table d’hôte.

CARTE_GEO_2

Les trois heures de route depuis Nouméa nous ont charmés par des paysages très diversifiés. D’abord la brousse en allant jusqu’à Bourail avec les pâturages à bétail plutôt secs en cette saison puis en prenant la transversale du col des Roussettes avec une végétation beaucoup plus luxuriante sauf dans de nombreuses zones où tout a brûlé !

DSC02923

 

DSC02928

 

 

 

 

 

 

C’est un régal pour les yeux.

Nous quittons la province Sud pour celle du Nord.

 

DSC02926

 

DSC02915DSC02907

DSC02920

DSC02922

Premier arrêt au bord de la route où l’on trouve régulièrement des espèces de cahutes avec des choses à vendre : plantes, courges, coquillage, pain, brochettes de viande, poisson…. On trouve de tout ! Nous avons testé le pain marmite. Comme son nom l’indique c'est un pain cuit dans une énorme marmite, ce n’est pas mauvais ! Le plus amusant, c’est qu’il n’y a pas de vendeur, on se sert et on dépose l’argent correspondant dans une petite boîte.

DSC02924

DSC03131

DSC02904

    Nous retrouvons l’océan de l’autre côté. En avance sur notre horaire nous faisons une halte pique-nique sur la plage, l’eau est à la bonne température, c’est parfait pour un début de vacances !

DSC02935

DSC02939

DSC02941

DSC02943

C’est l’heure de s’installer au camping, deux ans que nous n’avons pas campé, les habitudes reviennent. C’est royal nous sommes les seuls. Il faut se dépêcher avant que la nuit tombe et prendre l'habitude de faire nos repas à la lampe Petzl. Bon le seul bémol c’est qu’il n’a pas plu depuis 4 mois sur la région (phénomène El Nina nous dira notre hôte, du jamais vu !) Résultat, tout le village est en restriction d’eau et a droit à l’eau courante une petite heure par jour. Nous disposons d’une cuve et de seaux d’eau pour les toilettes et la douche. Le propriétaire va puiser tous les jours l'eau nécessaire dans une rivière un peu plus haut. On se débrouille, c’est rustique mais propre.

Les enfants ont ainsi découvert les joies de la douche froide, bon quand il fait 27°c en extérieur, il n’y a pas mort d’homme…