Les Pich' sur le caillou

21 novembre 2018

Un tour de Calédo (suite)

Le référendum étant passé avec un résultat qui laisse un goût amer à tous les (non)participants, voici la suite du récit de notre petit voyage sur le caillou.

Nous remontons donc vers le Nord toujours sur cette magnifique côte Est, le soleil brille, nous faisons de multiples haltes auprès des étals qui parsèment la route. Coquillage, fruits, pierres à savon sculptées, des curiosités à n'en plus finir pour nos yeux européens. Et puis les boîtes aux lettres atypiques, tout un poème (ce sera l'occasion de vous faire un autre post).

IMG_2340

IMG_2357

IMG_2360

IMG_2361

Comme prévu nous croisons nos voisins qui font le tour dans l'autre sens (comme il n'y a qu'une seule route, difficile de se louper), on boit un petit coup et c'est reparti vers le Col d'Amos et son "belvédère" d'où nous bénéficions d'une vue sur la plaine et le lagon, en essayant de ne pas respirer l'amiante omniprésente (ancien site d'enfouissement!)

IMG_2363

Nous quittons la côte Est en passant par le village de Ouégoa qui affiche ses couleurs républicaines. Puis nous prenons la piste vers le Nord, c'est l'occasion d'une halte pique-nique au milieu des bois dans le parc provincial de Néhoué où les enfants en profitent pour se baigner dans la rivière et se faire quelques copains pendant que le chef de famille reprend des forces. 

IMG_2370

IMG_2372

IMG_2382

Reprise dela piste où nous croisons quelques chevaux sauvages avant d'arriver quasiment au bout de la Calédonie, au Relais de Poingam. Fini l'humidité, c'est la chaleur qui nous accueille et un paysage plus proche du maquis provençal.

IMG_2389

IMG_2396

IMG_2401Le coin est chouette. Au bord de l'eau (rempli d'étoiles de mer), le camping est accueillant , la table d'hôte dont la réputation n'est plus à faire est juste top! Le principe, une grande tablée pour les enfants d'un côté, une autre pour les adultes et l'on fait connaissance avec son voisin en dégustant des saveurs locales: rôti de cerf ou poisson, patates douces, taro, pourpiers etc... Un très bon concept!

Il fait chaud sous la tente et les moustiques attaquent mais tant pis, nous sommes bien, perdus au bout du monde. Le lendemain nous attaquons péniblement, sous le cagnard, le sentier pédestre qui nous mène jusqu'aux marais salants. C'est à nouveau l'occasion de croiser des chevaux en liberté.

IMG_2408

IMG_2410

IMG_2414

IMG_2415

IMG_2417

 

Nous arrivons dans l'antre de Tibo, il vit ici depuis environ 3 ans. Il a tout quitté pour s'installer dans ce coin sauvage et perdu loin de la civilisation. Il nous indique les bains d'argile où nous pouvons nous tartiner allègrement avant d'aller nous rincer dans la mer puis avec des eaux florales. Quel spectacle, je n'ai pas pris de photos et je m'en mord les doigts mais imaginez vous la scène dans les cuves de chew-gum du film Rabbi Jacob et vous aurez une idée de ce à quoi nous ressemblions (pas en vert en noir! ) Nous rentrons ensuite au campement en longeant la plage sans rencontrer âme qui vive.

Le lendemain c'est reparti pour notre dernière étape, direction Voh et le gîte du Koniambo. Nous tentons sur la route de visiter les grottes de Koumac mais dans le noir avec juste nos lampes de poches et sans guide, la visite nous semble un peu hasardeuse.

IMG_2442

IMG_2443

IMG_2446

Cette dernière étape dans un bungalow tout confort nous semble du luxe après nos 4 jours de camping! Cyrielle et Olivier les propriétaires qui nous accueillent sont très sympathiques et ont à coeur de bien faire les choses. Leur gîte est récent mais bénéficie déjà d'un bouche à oreille favorable. La visite de la mini-ferme comble les filles surtout lorsqu'il faut donner son lait au petit veau prénommé Ferdinand!

IMG_2451

IMG_2452

IMG_2453

IMG_2454

Le lendemain, malgré la chaleur nous nous attaquons à l'ascension qui nous permettra de jeter un coup d'oeil sur le fameux coeur de Voh photographié par Yann Arthus-Bertrand. Evidemment, nous n'allons pas bénéficier de la même vue et il nous faudra même le chercher longtemps avant de l'apercevoir ce fameux coeur d'autant que sous la chaleur nous ne ferons pas les 4h de marche!

IMG_2464

Puis c'est le retour sur Nouméa, environ 3h de route qui signent la fin de ces vacances jusqu'à nos prochaines découvertes de l'île!

Posté par manalabali à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 novembre 2018

Apparté

Je ne souhaitais pas trop aborder le sujet car je ne suis pas une experte en (géo)politique mais la Nouvelle-Calédonie ne sera jamais autant sous les feux des projecteurs internationaux que ces prochains jours, je me dois donc d'évoquer le fameux référendum du 4 Novembre.

Pour ceux qui auraient suivi ce sujet de loin ou même de près ou bien pas du tout, voici un petit récapitulatif.

Les Calédoniens natifs ou présents sur le territoire depuis un certain temps sont appelés aux urnes pour se prononcer sur le maintien ou non de cet archipel dans la République Française. Petit rappel historique:

Sous domination française depuis 1853, le cailloux a surtout servi au départ de point de chute pour les bagnards que l'on déportait (allègrement) sous Napoléon III. Ci-dessous les ruines du bagne à l'Ile des Pins.

DSC06052

DSC06055

Certains condamnés libérés s'installent ensuite en tant que colons. Parallèlement, la France tente de développer l'agriculture et de peupler le territoire en envoyant des familles depuis la métropole confisquant par là-même une partie des terres au peuple Kanak. Des révoltes s'ensuivent notamment celle de 1878 conduite par le grand chef Ataï. Le régime colonial s'impose jusqu'à la seconde guerre mondiale. La Calédonie acquiert par la suite le statut de territoire d'outre-mer (TOM), des partis politiques se forment notamment pour porter la culture, les traditions et l'histoire du peuple Kanak mais aussi pour défendre leur droit à l'indépendance. Le tout sous fond de boom économique avec l'essor de l'exploitation du Nickel.

Puis, ce sont les évènements déjà mentionnés dans mon post sur Ouvéa qui déboucheront sur les accords de Matignon en 1988, puis dix ans après sur l'accord de Nouméa qui impose le référendum d'autodétermination. Entre temps, la Calédonie aura changé de statut: POM (Pays d'Outre Mer). Un gouvernement local se met en place -avec ses propres institutions- composé d'indépendantistes et de loyalistes. Le territoire est partagé en provinces.

Ce dimanche, les électeurs devront donc répondre à la question suivante: "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souverainenté et devienne indépendante? "

Le pays est donc dans l'attente des résultats, en cas de vote négatif, une seconde voire une troisième consultation devront être organisées ce que ne souhaite pas forcément la plupart des habitants. Difficile d'avancer vers un destin commun lorsqu'il faut se positionner de manière radicale pour chaque population qui voit son histoire d'un oeil différent. La crise du Nickel, le niveau de vie assez élevé vient aussi compliquer la donne...

IMG_2247Sur la route de la côte Est les drapeaux Kanak fleurissent

IMG_2358

IMG_2325

IMG_2376Un destin commun?

Affaire à suivre...

 

 

Pour ceux qui voudraient en savoir plus :

 

L'article à lire pour comprendre le référendum sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie

Dimanche 4 novembre, cet archipel du Pacifique Sud, colonisé au XIXe siècle et toujours marqué par de fortes inégalités, a la possibilité de quitter le giron français.

https://www.francetvinfo.fr

 

 

Posté par manalabali à 09:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2018

Un tour de Calédo

L'année dernière à la même époque nous avions entamé un début de tour de la grande terre, nous nous étions promis de le terminer!! Nous avons donc profité des vacances d'octobre où la météo est normalement plus clémente que ce soit au niveau de la pluie ou de la chaleur mais aussi pour les moustiques  (même si nous avons finalement rencontré les trois mais dans des proportions respectables!)

Retour à Houailou, dans un premier temps, chez Christelle et Yannick qui nous avaient si bien accueilli la dernière fois. C'est toujours le cas pour cette première nuit en case et le délicieux repas composé de cerf (prononcez cerfe ici) et d'ambrevades (sortes de lentilles) préparé par notre hôtesse.

Cette fois-ci, nous nous arrêtons à la cascade de Bâ qui était à sec la fois d'avant en raison de la sécheresse. Cette année est bien plus humide!

IMG_2230

IMG_2232

IMG_2235

Puis direction Hienghène où nous nous arrêtons observer les falaises de Lindéralique: une belle et étrange formation de roches noires puis bien sûr la fameuse poule.

IMG_2263

IMG_2266

IMG_2271

IMG_2278

La vue est magnifique sur le lagon.

Sur ce versant est, la végétation est très verdoyante. Ce n'est pas du tout le même climat qu'à Nouméa. Océan d'un côté et montagnes de l'autre, on se régale. On comprend mieux la comparaison des premiers explorateurs avec l'Ecosse d'où le nom donné de Nouvelle-Calédonie.

IMG_2277

IMG_2280

IMG_2287

IMG_2289

 

Nous arrivons au niveau du bac de la Ouaième, le dernier en service en Calédonie qui permet de faire passer inlassablement les voitures d'une rive à l'autre.

IMG_2295

IMG_2300

IMG_2306

Nous roulons en direction de Pouébo et avons prévu de nous arrêter pour deux nuits en camping à côté de la Cascade de Colnett. C'est beaucoup beaucoup plus humide!

IMG_2312

IMG_2329IMG_2334

 

IMG_2317

Nous installons le bivouac, on a quasiment les pieds dans l'eau. Les filles, comme d'habitude font amie amie avec les compagnons à 4 pattes qui pullullent dans le coin. Pendant ce temps  nous allons observer les poissons sur le platier d'à côté.

IMG_2323

IMG_2322

IMG_2345

IMG_2348

IMG_2350

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain nous ne pouvons visiter la cascade de Tao, le sol est rendu glissant par la forte humidité qui règne ici. Nous nous tournons vers celle de Colnett beaucoup plus facile d'accès et c'est parti pour une séance de barbotage et de toboggan naturel!

IMG_2351

IMG_2354

IMG_2355

La nuit suivante, nous sommes seuls dans le camping, peut-être parce que nous n'avions pas regardé la météo... Des trombes d'eau se sont abattues toute la nuit sur notre tente. Le camping était un marécage. Nous avons remballé le matériel qui heureusement commençait à sécher avec le vent et le retour du soleil. Direction le Nord!

à suivre...

Posté par manalabali à 12:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2018

Maré

Loin des préoccupations de la rentrée métropolitaine, voici de quoi prolonger souvenirs et envies de vacances. C'est indéniable, dès le survol de Maré, nous sommes conquis.

IMG_1786

IMG_1788

IMG_1789

DSC05862

Notre voyage de 5 jours dans cette deuxième île loyauté commence sous les meilleures auspices. C'était sans compter sur les aléas calédoniens. Car à l'arrivée, notre loueuse de voiture n'est pas au rendez-vous. On tente de débrouiller l'imbroglio sans grand succès; la dame semble être hospitalisée. C'est la saison des mariages en plus des vacances, tous les loueurs de voiture affichent complet. La navette de l'hôtel vient à notre secours et nous pouvons enfin poser nos valises, admirer la vue et surtout tenter de trouver une solution pour que nous puissions nous déplacer sur les prochains jours. Ce serait frustrant de ne pas visiter l'île dans sa totalité et difficile de le faire à pieds (50 km entre les deux tribus les plus éloignées!)

Cela nous prendra une journée, en appelant au secours copains et connaissances, c'est finalement le chef cuistot de l'hôtel qui nous dépannera avec sa voiture personnel, ouf! En attendant, petite promenade d'une heure entre plage et sous-bois.

IMG_1798

Nous nous adonnons à une activité très touristique: le ramassage des coquillages et autres curiosités. Lise ne se tint plus de joie, elle attendait ce moment depuis quelques temps: la découverte de son premier nautile. C'est notre jour de chance, nous en trouverons trois pas trop abîmés dont un avec encore la bête dedans (morte depuis peu semble t-il car il n'y a pas encore d'odeur)!

 

IMG_1799

IMG_1800Je vous fais grâce des détails et de la photo mais après beaucoup d'eau bouillante dans le lavabo de l'hôtel, nous récupérons un coquillage propre sans l'habitant (le pauvre bien moins beau que sa maison!)

Jour 2: c'est parti pour la découverte de l'île. C'est une incroyable succession de vues qui s'offre à nous:  sur le lagon, sur cette côte déchiquetée et ses platiers et sur la végétation verdoyante qui recouvre toute l'île.

DSC05869

DSC05887

DSC05905

Aquarium naturel, grotte, saut du guerrier, nous jouons les bons touristes sans quasiment rencontrer âme qui vive.

DSC05891

DSC05896

DSC05932IMG_1825

DSC05934

DSC05940

Il y a 7000 habitants sur Maré, mais environ 2000 d'entre eux sont sur Nouméa. Comme pour les autres îles loyautés, la problématique de désertification est au coeur des préoccupations. Difficile de trouver un travail ou un avenir pour la jeunesse, qui doit aussi trouver sa place entre traditions et modernité. L'appel de la capitale se fait durement sentir.

Nous trouvons un peu d'animation à Tadine. C'est jour de marché et l'arrivée du Bético (le bateau qui relie la Grande Terre aux îles) crée une certaine agitation.

DSC05899

 Nous préférons nous éloigner et profiter tranquillement de l'âme sauvage de cette terre.

En cherchant, tout au nord, un monument dédié aux premiers missionnaires arrivés sur l'île, nous demandons la permission à une habitante de traverser son jardin. En plus du monument, nous découvrons une jolie petite crique propice à la baignade et au pmt. Avec l'accord de la grand-mère, nous nous installons pour notre pique-nique. Ludovic, le petit-fils de 9 ans en vacances, nous rejoint et nous fait le tour du propriétaire. Les enfants sont ravis : un nouveau copain en plus du chien!

DSC05925

GOPR0967

 

Comment faire du shampoing avec des plantes

DSC05920

DSC05923

 

Nous profitons, chaque jour passant de plage différentes, plus belles les unes que les autres.

DSC05952

DSC05966

IMG_1828

IMG_1829

Nous savourons notre chance, surtout après le passage des croisiéristes australiens (autant vous dire que nous les avons fuis!) qui débarquent par centaines (ce qui permet il faut le dire, de faire fonctionner une économie touristique locale.)

DSC05946

Plage de yedjele avant

Avant

Plage de Yedjele après...

Après

Notre séjour s'achève, nous ramenons une fois de plus de beaux souvenirs et des coquillages plein les valises (Aïe le supplément bagage!)

Nosu reviendrons car nous n'avons pas pu faire toutes les randonnées que nous souhaitions et que cette île sauvage a vraiment du charme et du coeur.

IMG_1817

 

DSC05990

 

Posté par manalabali à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2018

Il fait toujours plus beau au Phare Amédée...

Cela fait maintenant un an que nous avons posé nos valises sur ce beau caillou. Quelle année ! Et que de belles choses observées ainsi que de belles rencontres!

Petit rappel, nous sommes en hiver ici, donc loin de nous les préoccupations caniculaires! Les Lorrains que nous sommes, sont même satisfaits d'avoir une saison fraîche. Ah la joie de mettre une polaire le soir alors qu'il ne fait que 19°c ;)

Tout doucement, les températures remontent en journée. Et comme c'est le début des petites vacances d'août, nous en avons profité pour faire un saut en taxi-boat (env 45mn) vers une des nombreuses petites îles voisines: j'ai nommé l'ilôt Amédée; réputée pour son phare que nous n'avons malheureusement pas pu visiter car fermé ce jour là.

DSC05846

DSC05851

Phare

Le cadre est magnifique mais c'est surtout ce que l'on peut observer sous l'eau qui vaut le détour!

J'ai pu nager pendant quelques minutes avec deux tortues et leur remora, observer des bancs de poissons colorés, apercevoir au loin des ailerons de requins, retourner de gros coquillage pour saluer les habitants qui y résident et éviter de marcher sur les nombreux tricots rayés qui se dorent au soleil ou se cachent dans des anfractuosités.

DSC05838

DSC05850

DSC05852

DSC05857

poisson

Farniente, soleil, mer encore de beaux souvenirs que nous chérirons une fois revenus parmi vous!

DSC05840

DSC05842

DSC05844

GOPR0958

Demain nous partons découvrir une autre île loyauté, Maré la sauvage... Sûrement l'occasion de vous partager de beaux moments.

Posté par manalabali à 15:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 juillet 2018

Fête nationale

Premier 14 Juillet sur le caillou.

La veille au soir, retraite aux flambeaux jusqu'à la fameuse place des cocotiers pour assister au feu d'artifice tiré à 19h45! (Et oui il fait nuit tôt, ça évite de se coucher à pas d'heure;))

IMG_1439

IMG_1442

IMG_1445

IMG_1467Fanfare des bagpipers australiens au kiosque à musique.

Pendant que Marco accomplissait son devoir le jour J en assistant au défilé à Nouméa, les filles et moi-même sommes partis encourager Lulu à son premier tournoi de Handball qui se déroulait à la fête du sport du Mont-Dore.

Il est revenu avec une nouvelle médaille et ravi d'avoir eu le podium avec ses copains de l'Olympique de Nouméa.

IMG_1469

Et pour terminer cette belle journée pluvieuse quoi de mieux qu'une bonne raclette à la maison en regardant cette fois-ci à la télé le défilé des Champs-Elysées. C'est vrai quoi, ce n'est pas souvent que la météo estivale de métropole le permet!

IMG_1488[1]

Et pour clore ce week-end, on a réglé nos réveils pour suivre la finale à 2h du matin!! Ce sera dur dur lundi matin...

Allez les bleus!

 

 

 

Posté par manalabali à 15:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2018

La côte Ouest

Voici un petit aperçu de nos pérégrinations de ces derniers temps.

Sur un coup de tête, nous sommes partis pendant un week-end direction Koné. C'est à environ 3h de route de Nouméa, en remontant le long de la côte Ouest : le pays des broussards, des caldoches et des vaches! Les guides comparent cette région au Far-West américain et c'est un peu vrai même si la promenade en cheval ou l'apprentissage du métier de stockman ce sera pour une autre fois. On s'est contenté de suivre la route et d'admirer les paysages une fois de plus! Avec notamment une petit hâlte au bonhomme de Bourail.

DSC05549

DSC05554

Coucher de soleil sur la plage près de Koné.

IMG_1189

IMG_1192

IMG_1195

 

 

 

Un petit tour par Voh, vous savez le célèbre coeur dans la mangrove photographié par Yann Arthus Bertrand dans La terre vue du ciel. Mais pour le voir, il faut prendre un ULM ou faire une bonne grimpette, un peu trop court sur un week-end, peut-être une autre fois!!

 

 

Quelques temps après, nos pas nous ont amenés pendant les petites vacances de Juin, sur la presqu'île d'Ouano près de la Foa à environ 1h15 de Nouméa. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas planté la tente.

DSC05580

IMG_1261

La vue sur la mangrove est plutôt sympathoche. Malheureusement c'était sans compter sur les moustiques, qui n'ont pas tardé à se manifester. Marco, l'ancien fumeur en a pris pour son grade. C'est bien dommage parce que le site de ce camping est vraiment très joli ainsi que la presqu'île.

DSC05583

DSC05585

DSC05589

DSC05591

DSC05599

Au bout de deux jours, nous avons craqué et avons replié bagage. (On n'aura d'ailleurs jamais remballé aussi vite et avec autant de zèle!) On se demandait si Lise n'avait pas rattrapé la varicelle ;)

Cependant nous en avons tout de même profité pour explorer : La Foa, Sarraméa et Moindou, trois petites villes bien agréables. Après une belle randonnée au parc des Grandes Fougères, direction une table d'hôte : La corne de Cerf qui bizarrement ne servait pas de cerf. C'est un peu comme si on allait manger chez papi et mami, on est installé dans la salle à manger de nos hôtes et on y mange une cuisine comme on aurait pu faire à la maison (avec l'aide de Thiriet). Mais ce couple était très serviable.

DSC05638

 

DSC05630

DSC05627

DSC05628

DSC05615

A Sarraméa, petit détour par la cuve ou le trou Feuillet qui tient son nom du gouverneur qui aimait s'y baigner pendant les fortes chaleurs. Petite précision, nous sommes maintenant en hiver et il est beaucoup plus difficile pour nous de nous jeter à l'eau. Il n'y a eu qu'un seul courageux! Les enfants se sont contentés de nourrir les poissons avec les miettes de leur goûter.

DSC05643

DSC05647

DSC05649

 

Pour finir, nous avons eu la curiosité de visiter le fort Téremba à Moindou.

DSC05653

DSC05654

DSC05658

Un rappel intéressant sur le parcours de ces bagnards qui ont participé à l'histoire de la Nouvelle-Calédonie. Avec également une restrospective de l'insurrection menée par le chef kanak Ataî pour tenter de protéger les terres de son peuple face à ces nouveaux colons.

 

Posté par manalabali à 19:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 avril 2018

Ouvéa (la suite)

Et oui, dans mon dernier post, je suis loin d'avoir achevé le récit de notre petite escapade paradisiaque.

Par exemple, je ne vous ai pas parlé du trou aux tortues, qu'il faut un peu chercher car aucun panneau ne le mentionne mais si vous le trouvez au milieu de la végétation vous êtes certain de voir remonter à la surface à un moment ou un autre des tortues (comme son nom l'indique oui je sais) et parfois même quelque chose qui y ressemble (hé hé). Je vous rassure absolument pas endémique! 

 

DSC05314

DSC05303

DSC05310

Lise a été la plus téméraire et a sauté dans l'eau avec son papa, à l'exemple de quelques kanaks présents sur les lieux.

Notre sortie en bateau avec séances de PMT ayant été annulée, nous avons choisi de faire une excursion vers la passe aux requins au nord de l'île avec notre guide Antoine. Très sympathique, il démarre notre journée avec un peu de pêche, histoire d'agrémenter notre pique-nique. Il se sert d'un épervier (une sorte de filet) et ma foi il est plus qu'habile à ce sport!

DSC05404

DSC05405

DSC05411

DSC05413

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre marche se poursuit le long de la plage, agrémentée des récits d'Antoine. Notre guide est un véritable conteur, il fourmille d'anecdotes et a sa façon bien à lui de voir les choses.

Nos yeux s'emplissent de bleus magnifiques, le décor est époustouflant.

DSC05422

DSC05429

DSC05445

DSC05434

Après 3 km de marche, accompagné par un jeune requin citron nous nous arrêtons à la passe. Heureusement pour nous ce n'est pas la saison de la reproduction donc moins d'agressivité de la part des requins. Nous sortons nos palmes, mais nous n'en croiserons pas. L'heure est venue de prendre notre déjeuner et Antoine nous a préparé un festin! On se croirait dans l'émission de Koh lanta.

DSC05437

DSC05439

DSC05449

Notre guide nous explique comment certaines plantes sont utilisées pour soigner dans la tradition canaque. Il nous parle de son histoire. Il a choisi de vivre du tourisme et de faire découvrir son île depuis 13 ans. Emportés par ses récits, nous ne voyons pas l'heure tourner. Il est temps de plier bagage où nous serons bloqués par la marée montante. Autant vous dire que le retour a été bien plus rapide et que nous nous sommes mouillés les fesses! 

Nous finissons de faire le tour de l'île testant quelques plages jusqu'au coucher du soleil.

DSC05282

DSC05386

DSC05390

 

DSC05468

DSC05470

Pour notre dernier jour sur Ouvéa, nous sommes retournés au pont de Mouli dans le sud de l'île. A cet endroit, il y a une vue incroyable sur la passe et sur les falaises. Du haut du pont, on peut observer, tortues, poissons, raies et bien sûr requins.

DSC05495

Malgré le fort courant, nous avons été voir d'un peu plus près, à côté des piliers un magnifique groupement de raies et de carangues. Ouf, le requin que nous avions repéré est parti...

GOPR0889

GOPR0891

Dernier petit snack, nous aurons fait une cure de poisson pendant ces 4 jours mais quel délice! Belle vue et dernière baignade avant le départ.

DSC05503

DSC05514

 

Posté par manalabali à 14:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 avril 2018

Ouvéa

La Nouvelle-Calédonie pour ceux qui ne connaissent pas bien (vous avez le droit, moi avant d'y poser le pied je ne me l'imaginais pas...) bref, la NC est composée d'une "grande île principale" : la grande terre où se trouve d'ailleurs Nouméa, de trois îles dites Loyauté: Ouvéa, Lifou et Maré et de la magnifique île des Pins au sud. (On vous en reparlera voyage prévu en décembre!)

Bref, sur les trois ans de notre séjour, il nous semble impensable de ne pas faire le tour de la Calédonie. La semaine dernière, nous sommes donc partis découvrir notre première île Loyauté, la plus petite (mais qu'est ce qu'elle est belle), j'ai nommé Ouvéa.

 

Ouvéa

La voici vue d'avion:

DSC05214

A l'arrivée, c'est véritablement un décor de carte postale qui nous attend. Mer d'un bleu turquoise, sable blanc et fin ...

DSC05225

DSC05226

DSC05231

DSC05233

et avec 25km de plage, il y a moyen de poser sa serviette sans être dérangé par le voisin! Enfin des vacances paradisiaques!

 

Pour la partie historique et politique, Ouvéa, certains s'en souviendront, est connue pour ses "événements". Sous la gouvernance de François Mitterrand, les tensions montent en Nouvelle-Calédonie, les revendications des indépendantistes se font plus fortes et plus musclées. En 1988, des militants du FLKNS (Front national de libération kanak et socialiste) tuent quatre gendarmes et en prennent d'autres en otage à Gossanah dans une grotte. Prise d'otage qui vire au drame quand les forces de l'ordre donnent l'assaut, au final 19 Kanaks et deux gendarmes seront tués. Je ne l'ai pas vu, mais le film de Kassovitz, L'ordre et la moral reprend cet épisode de manière plus ou moins nuancé. 

Nous sommes passés devant le mémorial des 19 érigé en souvenir de ce drame.

DSC05235

DSC05241

Début mai, lors de sa visite en Calédonie, le président Emmanuel Macron y est attendu dans le cadre des 30 ans de commémoration de ces événements et en vue du référendum début novembre. Petite ironie, nous avons voyagé avec la délégation qui préparait sa venue. On remarque tout dans une île à 3400 habitants!

Mais revenons à nos vacances plus sereines. Ouvéa a conservé beaucoup de traditions et a su préserver la beauté de ses paysages.

Une des chefferies

Cimetière

DSC05273

DSC05345

Nous n'avons jamais vu autant de temples ou d'église au km2!

DSC05270Moulis

Saint-Joseph

 

Visite d'un marché des savoirs faire, où la transmission reste à l'ordre du jour. Marco s'est commandé un chapeau tressé en feuille de cocotier!

DSC05324

DSC05327

DSC05328

Belle rencontre avec Zach, qui nous fait visiter sa vanilleraie au milieu de son jardin. Il nous expliquera tout sur cette fleur étonnante qui vaut son pesant d'or.

DSC05456

DSC05457

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allez suite au prochain numéro...

A bientôt les amis!

Posté par manalabali à 18:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 avril 2018

Les chutes de la Madeleine

Dimanche c'était balade autour des chutes de la Madeleine. A environ 1h, 1h30 de Nouméa dans un magnifique écrin de verdure, nous voilà partis dans cette zone protégée. Nous étions prévenus, ce ne sont pas les chutes du Niagara, mais le cadre est propice à une balade familiale, même si baignade et pique-nique sont interdits sur le site.

DSC05136

DSC05142

Un sentier botanique nous invite à la découverte de la flore endémique. Quelle richesse!

Même les plantes carnivores sont de la partie.

DSC05161

DSC05162

DSC05163

DSC05195

DSC05165

DSC05176

 

DSC05197

DSC05200

Nous croisons la route d'un escargot maos costo

DSC05166

Cherchez les trois erreurs ;)

DSC05152

DSC05153

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On quitte le sentier pour se trouver un coin sympa pour pique-nique et baignade entre deux averses.

DSC05169

DSC05170

Et on reprend notre marche sous un temps incertain...

DSC05178

DSC05192

DSC05204

La pluie nous rattrape, même ici winter is coming....

Posté par manalabali à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]